Quant au désenchantement, bilan : il est temps d'être méchant !

Auteur: Elisa Giudici ,
Avis
2 pi 47 po
Couverture de Viens par désenchantement, critique : il est temps d'être méchant !

Giselle est de retour, 15 ans plus tard. Le mérite revient avant tout à Amy Adams, protagoniste d'un Film d'action en direct de Disneyque anticipé de nombreuses tendances ultérieures. L'actrice Enchanted **** a voulu reprendre le rôle du protagoniste en produisant la suite du film de 2007. Le projet a également convaincu ses collègues, dont la carrière a entre-temps connu des hauts et des bas (vous pouvez dépoussiérer votre mémoire avec cette étude dédiée De Come d'Incanto à Come per Disincanto, le casting d'hier et d'aujourd'hui).

Comment ça a changé Comme par magie

Ceux qui y étaient en 2007 se souviendront du débat qui s'éleva autour d'Enchanted, un film pétillant et léger qui fit sensation ironie timide mais pleine d'esprit sur certains stéréotypes du monde des princesses Disney, catapultant quelqu'un dans un New York névrosé. Dans la décennie suivante, cette réflexion, parfois virée à la critique, est devenue l'une des pierres angulaires du live action de la Maison de la souris, qui ne fait que commenter les aspirations des princesses, le besoin d'être indépendantes et fortes même sans un prince à leurs côtés.

Publicité

L'aspect le plus fascinant de Viens par désenchantement est que, obligé de chasser les humeurs de 2022, ne trahit pas la nature de son protagoniste, interprétée par une Amy Adams toujours enchanteresse. Giselle est toujours une "princesse de la vieille école". On la retrouve mariée à son prince Robert (un Patrick Dempsey décidément plus amusé et impliqué que dans le premier chapitre), aux prises avec un nouveau-né, tout en s'occupant également de la filleule Morgan, en pleine rébellion adolescente. Alors Giselle est une ménagère pas trop désespérée, sinon du manque de magie dans sa vie actuelle. C'est précisément cette insatisfaction qui la conduira, elle et le Philip, à fuir vers les banlieues américaines bourgeoises et bien entretenues, pleines de mères dominatrices et de délicieuses traditions locales.

Publicité

Giselle devient belle-mère (mais pas trop)

Ne pouvant suivre les nouveaux venus de Disney sur le terrain même de la révolution du concept de princesse, Désenchantée se transforme en une Desperate Housewives à la Disney, plein de chansons, de costumes princiers et d'autodérision douce. Exactement comme au premier chapitre, peut-être avec moins de verve, mais avec une grande envie de divertir et d'amuser. Cette fois la production est un peu plus économique et l'ambition plus contenue. Les "anciennes" stars d'As per enchantment ont connu un certain déclin de carrière, à part Adams, qui reste le véritable trésor du film. On la trouve ravissante dans le rôle de l'ancienne princesse qui découvre le charme d'être mère, séduite par les possibilités du rôle de méchante belle-mère. Une décision très intelligente, compte tenu du croissant obsession publique pour les méchants, les méchants de Disney, véritables chouchous des grands qui ont grandi dans le pain et les films d'animation.

Comme c'est désenchanté une suite mignonne qui se dresse sur des costumes et des chansons bien travaillés. Il s'adresse et s'adresse avant tout au public qui a adoré le premier chapitre, qui a vieilli avec ce film et qui a hâte de retrouver sa Giselle. Cela rappelle un peu les anciennes suites animées de Disney sorties directement en VHS, sans passer par le cinéma. Le streaming, en ce sens, c'est un peu comme le nouveau paradis des suites Home Video.

L'image de couverture de cet article est tirée de Comme par désenchantement - Et ils vivaient mécontents et mécontents de Disney

Pour ne rater aucune actualité, abonnez-vous gratuitement à notre chaîne Telegram à cette adresse https://t.me/nospoilerit.

Commenter

Nospoiler.it

70

Il ne laisse pas grand-chose derrière lui, il vit de la splendeur du premier chapitre, mais il garantit une belle soirée en famille ou entre fans des princesses chanteuses Disney.

Pro

  • Amy Adams est toujours parfaite
  • Costumes de princesse de conte de fées
  • Douce ironie
  • Patrick Dempsey y croit cette fois

Contre

  • Une intrigue quelque peu évidente
  • Il a perdu un peu du charme de l'original
Continuez à faire défiler pour autres contenus
Article 1 sur 10

Voici les nouvelles sorties Disney + pour décembre 2022

Découvrez toutes les nouvelles versions de streaming Disney+ sur le service de streaming de The Walt Disney Company. Il y a de nouvelles séries et de nouveaux films à regarder.
Auteur: Joseph Benincasa ,
Voici les nouvelles sorties Disney + pour décembre 2022

Le mois de Noël est encore plus riche avec les nouvelles sorties en streaming de Disney+ (Disney Plus). De nombreux retours glorieux sur la plateforme de streaming Disney+, comme les franchises de La Nuit au Musée et Le Mystère des Templiers. Le premier est une nouvelle version de Disney + dans un format de série télévisée, tandis que le second est une nouvelle version de Disney + dans un format de film d'animation.

Cependant, les nouvelles versions de Disney + ne s'arrêtent pas là, en fait pour les plus anciens, il existe une série télévisée à suspense / psychologique avec le toujours grand Steve Carell. Ceux qui veulent s'aventurer dans les profondeurs de l'horreur trouveront également la nouvelle saison American Horror Story : NYC parmi les prochaines sorties de Disney Plus, qui est la 11e saison de la série désormais phare de Ryan Murphy. 

Je suis à la recherche d'autres articles pour vous...